• Les représentations du Noir dans la littérature, l’histoire et les arts européens et américains des XVIIIe et XIXe siècles JEUDI 28 février et VENDREDI 1er mars 2013

Université des Antilles et de la Guyane – Avec le soutien du Conseil Régional de la Guadeloupe
Les Représentations du Noir dans la littérature, l’histoire et les arts européens et américains des XVIIIe, XIXe et début XXe siècle. Colloque international

Conferentie afbeelding Afbeelding1Grande Conférence Publique (Mercredi 27 février, 14 h)
&
COLLOQUE PLURIDISCIPLINAIRE
Jeudi 28, vendredi 1er et samedi 2 mars 2013
Amphithéâtre du Département Pluridisciplinaire de Lettres et Sciences Humaines
– Campus du Camp Jacob (Saint-Claude) –

Organisé en Guadeloupe en partenariat entre le Département Pluridisciplinaire de Lettres, Langues et Sciences humaines de Saint-Claude (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane), le CRILLASH (Centre de Recherches Interdisciplinaire en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines – Université des Antilles et de la Guyane), le G.R.R.E.A 17/18 (Groupe de Recherches sur les Représentations européennes de l’Afrique aux XVIIe et XVIIIe siècles) du Centre de Recherches Poétiques et Histoire littéraire de l’Université de Pau (EA 3003) ; l’EA 127 Modernités et Révolution – UMS 622 Institut d’histoire de la Révolution française (Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne) ; le Mémorial Act.
Avec le soutien de la Région Guadeloupe.

Comité Scientifique –

Corinne Mencé-Caster, Professeur des Universités (Université des Antilles et de la Guyane – CRILLASH)
Erick Noël, Professeur des Universités (Université des Antilles et de la Guyane – AIHP/Geode)
Martial Poirson, Professeur des Universités (Université de Grenoble – UMR LIRE/CNRS)
Karine Bénac-Giroux, Maître de Conférences habilité à diriger les recherches (Université des Antilles et de la Guyane – CRILLASH)
David Diop, Maitre de Conférences (Université de Pau – GRREA 17/18)
Jean-Pierre Sainton, Maitre de Conférences habilité à diriger les recherches (Université des Antilles et de la Guyane – AIHP/Geode)

– Comité d’organisation –

Karine Bénac-Giroux (Faculté LSH, Université des Antilles et de la Guyane) ; Jean-Pierre Sainton (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane) ; Caroline Séveno (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane) ; Pascal Nanhou (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane) ; Axel Arthéron (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane) ; Jean Moomou (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane) ; Mael Lavenaire-Pineau (DPLSH – Université des Antilles et de la Guyane

Avant et pendant la colonisation systématique du continent africain du XIXe siècle au XXe siècle, quelles sont les représentations du Noir en Europe et dans les Amériques ?

À la suite des travaux de M. Duchet, Y. Bénot, R. Mercier, C. Miller, Cohen, H.L Gates, I.Lively, S.Peabody le colloque que nous proposons sera d’abord l’occasion d’un inventaire de ces représentations dans la production « littéraire » (roman, poésie, théâtre, correspondances, journaux…) mais également dans le domaine des arts (arts du spectacle, peinture, sculpture, photographie…). Certes la place de l’esclavage est très importante dans les représentations du Noir1, mais elle ne peut pas être réduite à ce seul aspect. Il s’agira donc de définir la forme et la nature des représentations du Noir à la fois dans et hors du champ de la question de l’esclavage. De voir dans quelle mesure l’imaginaire européen et américain est prisonnier jusqu’à aujourd’hui d’un régime de vérité sur le Noir mis en place dès la fin du XVIIe siècle en Europe.

L’image du Noir dans la peinture française, qui s’ouvre à l’aube de l’époque moderne à travers la représentation fastueuse du roi mage Balthazar ou de Saint-Maurice, connaît à l’heure des Grandes Découvertes et de la colonisation une dévalorisation progressive : enturbanné et chamarré, le “nègre” est relégué dès la fin du XVIIe siècle par Mignard en coin de toile, et ne sert plus guère qu’à mettre en valeur la splendeur de ceux qu’il sert désormais. Cette image pourtant elle-même passe de mode, lorsqu’à la faveur d’une reconnaissance de l’Autre et d’un souci de représenter plus fidèlement ceux qui se font plus nombreux dans le royaume, des portraits de pied sont composés, à l’instar des ambassadeurs indiens peints par Mme Vigée-Lebrun ou – « consécration » – du député sénégalais Belley figuré dans sa tenue de parlementaire par Girodet-Trioson à la fin de la Révolution.

Les premières photographies de l’époque coloniale (seconde moitié du XIXe siècle) sont elles aussi source de questionnement quant à l’image du Noir diffusée par la suite en France lors de la IIIe République. Les Arts de la scène, quant à eux, ont subi une nette évolution. En effet, alors que le Noir était fortement sollicité sur les planches encore au début du 19e, la valorisation progressive du théâtre au cours du siècle a fait disparaître ces derniers pour les remplacer, au Brésil notamment, par des comédiens blancs peints en noir.

Dans le domaine musical, on trouve des représentations du Noir dès la comédie-ballet et jusque dans l’opéra-ballet, de Campa à Rameau (Les Indes Galantes), en passant par la pastorale héroïques et d’autres genres plus mineurs. On pourra également se demander pourquoi des genres tels que la tragédie-lyrique accueillent peu ce type de personnages, et sous quelles formes on les trouve après Rameau.

Reste à savoir si les représentations françaises du Noir dans tous ces domaines artistiques recoupent celles qui sont à l’oeuvre dans le reste de l’Europe et aux Amériques.

Mercredi 27 février : Conférence inaugurale ouverte au grand public en partenariat avec le projet muséographique régional Mémorial Act

Table : Jean-Pierre Sainton (Directeur du DPLSH), Thierry L’étang (Directeur projet muséographique régional Mémorial Act), Karine Bénac-Giroux et David Diop (co-initiateurs du colloque).
Mot du Maire de Saint-Claude.

15 h- 17 h : Conférence –débat sur l’image contrastée du Noir dans le regard de l’autre, à partir des contributions de :
▪ Marcel Dorigny (Maitre de Conférences, Paris) : « Les arts et les lettres contre l’esclavage : le combat abolitionniste par les arts ».
et ▪ Martial Poirson (Professeur des Universités, Grenoble) : « L’exhibition de l’altérité dans le patrimoine, le cinéma, le spectacle vivant : enjeux, limites et perspectives des spectacles exotiques d’hier à aujourd’hui ».

JEUDI 28 février 2013
9 h : Ouverture du colloque.
Interventions des institutions partenaires :
Conseil Régional –– Conseil Général – Université

Première session : L’image du Noir dans la littérature et la société du XVIIIe siècle.
Président de séance : Karine Bénac-Giroux 10h –10h20 : Andrew Curran (Wesleyan University, Middletown, Connecticut) : « Buffon et la science des Africains ».

10h 20 -10h 40 : David Diop (Université de Pau) : « La représentation des Noirs chez le Père Labat 10 h 40 – 11 h : Frédéric Régent (Université de Paris I) : «La représentation du Noir dans les récits de voyage et de colons de 1635 à 1848 : l’exemple de la « négresse » vue par son maître».

Discussion.

Président de séance : David Diop 11h 20 – 11h 40 : Chantal Maignan (Université des Antilles-Guyane) « D’Ariel à Caliban, la ré-incarnation du Noir. »
11 h40 – 12 h : Martial Poirson (Université de Grenoble) : « L’esclave caraïbe dans le théâtre français du 18e ».12 h – 12 h 20 : Marcel Dorigny, (Université de Paris 8) : « La Société des Amis des Noirs : quels regards sur les Africains ? »

Discussion.

Président de séance : Martial Poirson
14 h 30 – 14h 50 : Laurette Célestine (Université des Antilles-Guyane) : « Les représentations du Noir chez les philosophes des Lumières. »
14 h 50 – 15h 10 : Christine Benavides (Université des Antilles-Guyane) : « Les Noirs, les lois et la justice en Espagne au XVIIIe».
15h 10 – 15h30 : Catherine Gallouët (Hobart and William Smith Colleges, Geneva NY) : « Le Noir « contre » le Blanc : rhétorique de la représentation littéraire de résistance ».

Discussion.

Président de séance : Dominique Millet-Gérard
16h 15 – 16h 35 : Gwenaëlle Boucher (Université des Antilles-Guyane) : « Le Noir en vers chez N-G. Léonard, poète créole du 18e siècle. »
16h 35 – 16h 55 Hélène Cussac (Université de Toulouse Le Mirail) «Son ou Bruit ? Prolégomènes à une recherche sur l’anthropologie musicale africaine au XVIIIe siècle » .
16 h55 – 17 h15 : Bernard Camier (UAG) : « Jalons pour une histoire de la représentation des Noirs à travers la musique en France et dans ses colonies (1750-1820) ».

Discussion – Conclusion de la première session.

Vendredi 1er mars 2013
Deuxième Session : Les représentations du Noir dans l’iconographie des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles
Président de séance : Catherine Gallouët
9 h 00 – 9h 20 : Patrick Graille (chercheur associé aux universités de Vassar-Wesleyan, Paris): « Donner à voir les apparences : s’habiller et se parer en Afrique Noire au siècle des Lumières.» 9h 20 – 9 h 40 Esther Schreuder (Historienne de l’art et chercheuse, Pays-Bas) « Aspects of the roles and representation of black people at European courts ».
9h 40 – 10 H : Anne Lafont, (Université Paris-est Marne la vallée) : « Le travail sans l’esclavage ? Sublimation du corps noir dans les arts décoratifs de 1800 ».

Discussion.

Président de séance : Monique Boisseron
10h 30 – 10h 50 : Christelle Lozère (Université des Antilles-Guyane) : La représentation picturale de l’Antillais sous la Troisième République.
10h 50 -11h10 : Lyne-Rose Beuze (Conseil Régional de Martinique-musées régionaux) : « Les portraits de Noirs dans les collections du musée régional d’histoire et d’ethnographie de Martinique »
Discussion. Conclusions de la deuxième session.

Troisième Session: L’image du Noir dans la littérature des 19e et 20e siècles.
Président de séance : Bruno Viard
14 h – 14h 20 : Odile Hamot (Université des Antilles-Guyane) : « La négresse, figure de la modernité. »
14h 20- 14 h 40 : Dominique Millet-Gérard (Université de Paris IV) : « Le personnage de la négresse dans Le Soulier de satin de Paul Claudel. »
14h 40 – 15 h : Monique Boisseron (Université des Antilles-Guyane) : « Regards croisés : vision du Noir et expression poétique dans la Caraïbe hispanophone du XIXè et du début du XXè siècle ».
Discussion.

Samedi 2 mars 2013
Quatrième Session : Les représentations du Noir dans le droit et les débats d’idées du XVIIe siècle au début du XXe.
Président de séance : Marcel Dorigny
9h 00 – 9h 20 :Jean-Luc Chappey (Université de Paris I) : « A la recherche du premier écrivain noir ; Représentation du Noir et figures de l’écrivain au début du XIXème siècle. »
9h 20 – 9h 40 : Laura Carvigan-Cassin (Université des Antilles-Guyane) : « L’image revue du Noir dans une revue culturelle des années 1940 – le cas de Tropiques ».

Discussion.

Président de séance : Ernest Pépin
10h 15 – 10h 35 : Jean-Francois Niort (Université des Antilles-Guyane), « L’évolution des représentations du Noir dans la législation coloniale française (XVII-XIXe siècles) ».
10h 35 -10h 55 : Jacques Dumont (Université des Antilles-Guyane) : « Les sportifs antillais, ambassadeurs de l’égalité ? (1930-1980) ».
10h 55 – 11 h 15 : Bruno Viard (Université d’Aix en Provence) : «Une relecture de la polémique Fanon / Mannoni, psychologues de la colonisation ».

Discussion
Intervention de synthèse (Karine Bénac-Giroux).

Comments are closed.

%d bloggers like this: